Archives de Tag: hygiène

Nous formons des équipes au contrôle sanitaire : un enjeu majeur face aux nouvelles maladies infectieuses

On le sait, de nouvelles maladies infectieuses vont émerger à l’avenir, comme on l’a vu pour l’épidémie Ebola. Autrefois cantonnée à des zones reculées, cette maladie a réussi à se déplacer très rapidement dans des zones fortement peuplées. Ce type de maladies, pour lesquelles vaccins et traitements n’existent pas encore, ignore les frontières et prend les chemins des hommes pour se diffuser parfois comme une traînée de poudre. Lire la suite

Une journée avec « les Marie » à Conakry

Nous sommes Marie-Sol et Marie-Pierre, et nous sommes en ce moment en mission EPRUS à l’aéroport de Conakry ! Ici on nous appelle « les Marie », ou « Marie² » (Marie au carré). Nous avons décidé de vous raconter l’une de nos journées. Vous allez voir, ce n’est pas de tout repos !

A l'aéroport de Conakry, en mission de contrôle sanitaire auprès du personnel local

Il est 7h30, Arnaud et Alex nos deux coéquipiers sont partis pour leur réunion avec le CDC (http://www.cdc.gov). Ils se rendent dans le quartier de l’Ambassade de France, au centre-ville. C’est Maddi, notre chauffeur qui les y conduit. Lire la suite

Je suis réserviste, formateur Ebola EPRUS aux Antilles

Lors de l'atelier

Lors de l’atelier « Habillage-déshabillage », j’explique aux collègues comment enfiler et ôter la tenue de protection en toute sécurité

Je m’appelle Jérôme, je suis infirmier urgentiste, je suis réserviste au Service de Santé des Armées et à l’EPRUS. Je travaille aussi au Service de santé secours médical des pompiers.

A l’EPRUS, je suis encadrant, ce qui signifie que je peux encadrer 15 à 20 personnes lors de missions, comme par exemple lors des renforts hospitaliers en Guyane, mais aussi en Guadeloupe, Basse-Terre, ou lors de l’anniversaire du débarquement en Normandie (D-Day). Lire la suite

IADE à Amiens, je reviens du teknival et je pars en Guinée

sophiefinalJe m’appelle Sophie, je suis infirmière anesthésiste diplômée d’Etat en bloc et pré-hospitalier, référente catastrophe du CHU d’Amiens. Aider les personnes dans l’urgence, j’aime vraiment ça. Du coup, c’est assez logique pour moi d’être devenue, dès 2007, réserviste sanitaire. J’aime le côté « dispositif gouvernemental » : on apporte une vraie expertise aux populations, mais dans un cadre bien défini, à la demande d’une ARS en France ou à l’étranger sur demande du pays concerné (relations diplomatiques entre la France et ses partenaires étrangers). Lire la suite

Nous rentrons de notre mission à l’aéroport de Conakry en Guinée

Nous sommes partis en Guinée au mois de mai pour renforcer les équipes guinéennes lors des contrôles sanitaires à l’aéroport et surveiller les différents dispositifs mis en place pour lutter contre la maladie à virus EBOLA.

Featured image

Devenir réserviste a été pour chacun de nous une volonté, un choix, et l’opportunité de porter assistance à nos concitoyens en se rendant utile tant à l’extérieur qu’à l’intérieur de la métropole. C’était aussi l’occasion d’apprendre à partager d’autres cultures, d’avoir une autre approche des soins et d’approfondir le relationnel. Lire la suite

De retour de Guinée, je forme d’autres réservistes à Nogent-le-Rotrou

De retour de Guinée, j’ai repris mon rôle de formateur à l’EPRUS avec le plus grand plaisir.

La semaine dernière, au centre de Nogent-le-Rotrou, j’ai passé cinq jours sur place. Nous étions 10 formateurs, issus de l’EPRUS, de la sécurité civile et de MSF, pour encadrer 20 nouveaux stagiaires. L’objectif : les former pour qu’ils soient prêts à intervenir très rapidement dans un centre de traitement EBOLA, en Guinée ou ailleurs. Lire la suite