La réserve sanitaire : mon accélérateur de carrière

Sacha en exercice

Je m’appelle Sacha, je suis infirmier diplômé depuis 2013. J’ai travaillé aux urgences et en réanimation à Toulouse pendant deux ans.

Pendant mes études, dans le cadre de recherches pour mon diplôme, j’ai découvert la Réserve sanitaire. A la fin de mes études je cherchais déjà à m’engager autrement, en mettant mes compétences professionnelles dans un environnement différent. La Réserve sanitaire est donc vite apparue comme une évidence pour moi.

Je suis d’abord devenu, assez simplement, réserviste sanitaire. Je me suis inscrit sur internet et j’ai renvoyé mon contrat de réserviste. Je me suis inscrit aux formations proposées : journée d’information zonale, formation sur l’environnement de l’aide internationale, formation Habillage/déshabillage en tenue de protection Ebola, et enfin exercice terrain.

Au moment des attentats de Paris en novembre 2015, j’ai signalé que j’étais disponible. J’ai donc été mobilisé pour ma première mission sur la cellule d’aide aux victimes au Quai d’Orsay à Paris.

sacha 3Une fois sur place,  j’ai d’abord travaillé comme « opérateur » dans la réponse téléphonique de soutien et d’information aux victimes et à leurs familles.  Il se trouve que j’avais des compétences informatique, on m’a donc rapidement confié un rôle dans le suivi des données informatiques sur les personnes blessées et leurs proches. sacha 2

Au bout de quelques jours à peine, alors que l’activité de la cellule d’aide aux victimes augmentait fortement, on m’a demandé de devenir « Chef de salle ». Mon rôle : organiser le plateau de réponse téléphonique, la collecte et vérification des données et être le relais entre le terrain, les responsables de la gestion de la réserve sanitaire, et les responsables du centre de crise et de soutien. Un rôle de coordonnateur donc, au cours de cette intense et délicate mission.

Cette mission de réserviste sanitaire coordonnateur au Quai d’Orsay a été décisive pour moi : nouvelles compétences, rencontres avec les acteurs de notre système de santé et de gestion de crise, avec d’autres réservistes, etc…

S’engager pour un organisme d’Etat correspondait à mes valeurs, et au sens que je voulais donner à mon travail : service public, acte citoyen, …

J’ai adoré cette expérience et ai voulu aller encore plus loin.

J’ai donc arrêté mon activité professionnelle et me suis inscrit dans un Master en Politique Publique Mention Action Humanitaire d’Urgence. Pour mon stage, j’ai frappé à la porte … du service « Réserve sanitaire », géré alors par l’EPRUS devenu depuis mai 2016 Santé publique France.

Et voilà. On est début août 2016, et je termine un fabuleux stage de Master à l’EPRUS

Six mois de stage très intense, de l’autre côté du miroir : aux côtés de l’équipe EPRUS, je me suis occupé des missions et des réservistes. La gestion des opérations faisait parfaitement le lien entre ma formation initiale, mon activité de réserviste, et le Master que je prépare en ce moment. J’ai été bien stressé au début quand je me suis rendu compte du rythme et du volume de choses à faire -et à ne pas oublier de faire – pour que les réservistes partent sur une mission ! Formé par l’équipe au maniement des outils (la gestion des appels à mobilisation, la gestion d’AGIRS, etc) mais aussi à la commande de billets d’avion, de train, d’hôtels, aux briefings et aux débriefings, je me suis vite retrouvé dans mon élément dans cette équipe très restreinte mais très dynamique !

Cellule crise Mayotte 10 juin 2016 021

J’ai aussi participé à la préparation et à la tenue du séminaire référents, et assuré les formations en anglais sur les exercices terrains en binôme avec Gauthier. Et puis j’ai représenté la réserve sanitaire sur les salons comme Secours Expo ou Paris Healthcare Week.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

Travailler en interne à l’EPRUS, ça m’a apporté énormément ! Comme la plupart des réservistes, je n’avais pour ainsi dire aucune idée de ce que représente la « vie d’une mission » côté siège de la réserve sanitaire : les discussions préalables à la mise en route d’une mission avec les autres intervenants, tant au sein du ministère de la santé qu’en interministériel, les questions d’arbitrages qui rendent les missions si volatiles (et génèrent donc parfois de la frustration que ce soit pour les cadres à Saint-Denis ou pour les réservistes), les heures et les jours passés à sélectionner les réservistes, planifier les missions et les relèves, prévoir la logistique avant et pendant la mission, etc.

Au quotidien, pas de journée classique ! Notre travail est de préparer les missions, les appels à mobilisation, sélectionner et appeler les réservistes, suivre les missions en cours, lire les rapports de missions, gérer l’acheminement des réservistes… On ne s’ennuie jamais !

Sacha avion retravaillée

En réalisant mon stage à l’EPRUS, j’ai pu découvrir un aspect plus politique des missions. J’ai été confronté au quotidien à la difficulté de monter certaines missions, de les piloter à distance, tout en faisant en sorte de répondre aux attentes de chacun : ministère de tutelle, bénéficiaire de la mission (ARS en particulier), réservistes, etc.

Je suis heureux d’avoir pu participer à cette belle aventure qu’est la Réserve sanitaire. C’est un outil formidable et quasi unique au monde dans la réponse aux situations sanitaires exceptionnelles, au sein duquel chacun donne énormément de son temps et de son énergie (!). C’est un organisme en perpétuelle amélioration. J’y ai rencontré des personnalités singulières qui m’influenceront pour longtemps dans ma vie professionnelle.

team picture

Mon stage se termine, et je prépare mon entrée en Master 2. Ce qui est sûr c’est que je suis plus réserviste que jamais, et totalement prêt -et impatient – pour une prochaine mission !

Sacha

Infirmier

Réserviste sanitaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s