Mobilisée pour une campagne de vaccination contre la méningite

Je m’appelle Nathalie, je suis médecin chez SOS Médecins à Lyon, en garde de 10h ce qui me laisse un peu de liberté pour mon autre engagement : médecin pour la réserve sanitaire et coordinatrice de mission.

Lorsque qu’une épidémie de méningite s’est déclarée dans le Beaujolais, la réserve sanitaire a lancé une alerte et j’ai tout de suite répondu présente ! Dossier à jour et proximité géographique, je pouvais rapidement me libérer et intégrer l’équipe qui est partie le 11 avril et doit rester sur place encore un mois environ. Nous sommes six réservistes mobilisés : Jean (pharmacien), Bénédicte (puéricultrice), Chantal (infirmière), Amaury, Françoise et moi (médecins).

Notre mission : vacciner la population de 12 communes, toutes les personnes âgées de 2 mois à 24 ans. Ca représente un nombre considérable ! L’ARS n’a pas le personnel à disposition pour réaliser une opération de cette ampleur, elle a donc demandé des renforts à l’EPRUS.

image2

Une fois sur place, j’étais chargée de coordonner l’équipe et les missions. Il nous a fallu commencer par prévoir les centres de vaccination (leur emplacement, leur équipement…) mais aussi réaliser les plannings des infirmières et des médecins, et bien sûr s’assurer de la sécurité des transports et de la conservation des vaccins (ils doivent être conservés au froid – une contrainte supplémentaire !)

En à peine une semaine, on a monté deux centres dédiés à la vaccination, pendant les vacances scolaires : l’un à Quincié-en-Beaujolais et l’autre à Saint-Etienne-La-Varenne. Ils étaient ouverts un jour sur deux, en alternance. Depuis la rentrée scolaire, les deux centres sont ouverts uniquement le samedi.

J’ai toujours voulu faire des soins à l’étranger. J’ai intégré l’EPRUS en octobre 2014, cela me correspondait vraiment : des missions pas trop longues et qui utilisaient mes compétences dans un quotidien complètement différent.

J’ai réalisé ma première mission en février 2015 à Conakry, je m’occupais du contrôle sanitaire aux frontières. Nous réalisions alors les protocoles de prises en charge et nous étions en relations avec de nombreux acteurs locaux, c’était passionnant !

Fin mars 2016, je suis repartie de nouveau, à la suite des attentats à Bruxelles, pour assurer le suivi des ressortissants français hospitalisés sur place.

Aujourd’hui, dans le Beaujolais, c’est ma troisième mission. C’est certes moins dépaysant géographiquement, mais c’est quand même émouvant d’aller dans une école, de voir tous ces bouts de choux, on les pique, on les rassure… Je n’avais jamais fait cela et c’est très enrichissant, vraiment intéressant.

image1 (1)

Cette mission me sort de mon quotidien, j’y exerce mes compétences dans un cadre radicalement différent et c’est important pour moi. La clé du succès, c’est la rigueur. C’est ce que j’appelle “ne pas avoir les deux pieds dans le même sabot” : être capable d’agir dans différentes situations, sur différents terrains…

Humainement aussi, c’est très enrichissant : on fait des rencontres extraordinaires, des gens que l’on n’aurait jamais côtoyés autrement, les locaux bien sûr, mais aussi les gens de l’équipe dont on fait la connaissance à ce moment là, et ce sont des liens très forts qui se tissent.

Ici, dans le Beaujolais, je n’ai rencontré que des gens adorables, qui se plient en quatre pour que l’on puisse installer un centre de vaccination dans leur village. Partout où l’on va, on rencontre des gens qui sont très sympas et ça ne fait que me motiver pour continuer à postuler à de nouvelles missions !

Nathalie, médecin et réserviste sanitaire

2 réponses à “Mobilisée pour une campagne de vaccination contre la méningite

  1. Merci Nathalie pour ce témoignage, j’ai participé à la dernière semaine de la campagne de vaccination et moi aussi j’ai apprécié l’expérience humaine très enrichissante. À bientôt peut être sur une autre mission , chacune est unique et nous lient chaque fois un peu plus. Roselyne infirmière réserviste

    J'aime

  2. Bonjour Nathalie,
    Ton article est très juste,…
    Richesse humaine et professionnelle…que du bonheur!
    J’ai fait partie de la première équipe que tu as accueillie :)…Pour moi, ma première mission, qui j’espère ouvre la route à beaucoup d’autres….
    La mise en place de cette mission était très intéressante …et plein de suspens…on se demandait chaque jour si on aurait du monde le lendemain dans les salles communales.
    Merci encore Nathalie pour tout ton travail:)
    Au plaisir de se revoir.
    Marie-Françoise (aide-soignante)

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s