Je suis réserviste, formateur Ebola EPRUS aux Antilles

Lors de l'atelier

Lors de l’atelier « Habillage-déshabillage », j’explique aux collègues comment enfiler et ôter la tenue de protection en toute sécurité

Je m’appelle Jérôme, je suis infirmier urgentiste, je suis réserviste au Service de Santé des Armées et à l’EPRUS. Je travaille aussi au Service de santé secours médical des pompiers.

A l’EPRUS, je suis encadrant, ce qui signifie que je peux encadrer 15 à 20 personnes lors de missions, comme par exemple lors des renforts hospitaliers en Guyane, mais aussi en Guadeloupe, Basse-Terre, ou lors de l’anniversaire du débarquement en Normandie (D-Day).

En tant qu’encadrant, j’ai aussi un rôle de formation notamment lors de nouveaux recrutements, lors des journées d’information zonales et des exercices terrain.

Mais récemment, j’ai surtout été impliqué dans des formations aux Antilles. Habituellement, les réservistes suivent ce genre de formation vers Paris. Là l’EPRUS avait décidé d’organiser une formation décentralisée pour ses réservistes antillais.
Pendant une semaine, à la demande de l’ARS de zone et du CHU, l’EPRUS a envoyé deux réservistes (dont moi !) pour former d’autres réservistes déjà inscrits ou en cours d’inscription, et même ceux qui souhaitent s’inscrire, aux techniques d’habillage et déshabillage pour le risque biologique niveau III (ce qui correspond par exemple EBOLA).

La mission EBOLA est tellement transversale et avec tellement d’aspects qu’il était nécessaire de former le plus largement possible tous ceux qui pourraient avoir à faire face à la maladie.

En février, nous avons commencé par « former les formateurs » à l’usage du caisson souple (il y en a un par département, soit trois dans les Antilles : à Cayenne, Fort-de-France et Pointe-à-Pitre) et aux techniques d’habillage et déshabillage. En avril nous sommes revenus pour les évaluer. Entre temps, ils avaient eux-mêmes formé, à la demande du CHU, le reste du personnel volontaire de l’établissement, soit plus de 150 personnes.

Ils avaient eux-mêmes mis en place une formation interne de 2h, deux fois par jour, pour tous les volontaires. Ils se sont aidés des films de formation réalisés par l’EPRUS. Le tout à été très efficace.

Lors de notre deuxième venue aux Antilles, à la demande des responsables locaux, nous avons apporté des conseils quant au réaménagement de deux chambres d’isolement à pression négative. Moi je suis infirmier et mon collègue Yoann était ingénieur, ça valait le coup de donner notre avis avant la livraison des travaux. Il y avait selon nous plusieurs améliorations à apporter et tout a été réajusté par la suite.

La formation a été un tel succès que le CHU Pointe-à-Pitre (Guadeloupe) nous a demandé de la lui faire aussi.

En Avril, nous avons consacré deux jours de formation aux réservistes de Guadeloupe. Pour l’occasion et à leur demande, la formation a été rendu accessible aux sapeurs pompiers (qui participent au transport), au pharmacien chef, et à la cellule mobile d’intervention Chimique. L’idée était non seulement de faire profiter de notre expertise sur place mais aussi et surtout de donner les moyens de la partager au plus grand nombre, même après notre départ.

A travers cette formation, l’EPRUS se rapproche des réservistes des Antilles, et développe le recrutement de la réserve sanitaire.

En effet, il y a un objectif de recrutement tout à fait stratégique aux Antilles. Le but est que ces territoires soient au maximum autonomes pour les prochaines épidémies (chik, dengue, zika…), qu’ils n’aient pas besoin, ou pas immédiatement besoin, de faire venir des collègues de métropole quand de nombreux patients sont touchés, mais intervenir directement, de façon efficace et rapide, au plus proche du terrain.

Si la réserve sanitaire antillaise est plus nombreuse et bien préparée, elle pourra aussi plus facilement être réactive et efficace pour des missions ponctuelles et ciblées en Amérique du sud ou dans l’arc caraïbéen.

Alors professionnels de santé antillais, étudiants, libéraux, salariés et retraités, rejoignez la réserve sanitaire !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s